Saint-Aubin-du-Cormier – Une Petite Cité de Caractère

Située au carrefour de Rennes, Fougères, Vitré, Saint-Aubin-du-Cormier est une commune de près de 4 000 habitants chargée d’histoire.

La ville et le château furent fondées en 1223, par le duc de Bretagne, Pierre de Dreux, sur une crête granitique dominant le Couesnon. Elle compte 3 monuments inscrits au titre des monuments historiques.

La commune de Saint-Aubin-du-Cormier travaille depuis 2018 au classement de la ville « historique » au titre des Sites Patrimoniaux Remarquables. Ce sont des villes, villages, quartiers, dont la conservation, la restauration, la réhabilitation et la mise en valeur présente, au point de vue historique, architectural, archéologique, artistique, ou paysager un intérêt public.

La marque « Petites Cités de Caractère ® », obtenu en 2020 dès sa première candidature, récompense les actions de préservation et de valorisation du patrimoine ainsi que la dynamique locale engagée en faveur du développement touristique. Saint-Aubin-du-Cormier rentre ainsi dans le cercle restreint des communes bretonnes qui ont décroché la marque « Petites Cités de Caractère ® ».

Le château, symbole de puissance de l’état Breton

En 1223, Pierre 1er de Bretagne ordonne l’édification d’un château afin de tenir en respect les deux plus puissantes seigneuries du comté de Rennes, Vitré et Fougères. Autrefois composé de dix tours formant une enceinte de 200 mètres, il incarna l’indépendance bretonne.

Lors de la campagne de 1488 de la Guerre folle, Louis II de la Trémoille à la tête de l’armée française remonte la Bretagne depuis Nantes. Après avoir pris possession de Fougères, l’armée royale affronte l’armée du duc de Bretagne lors de la Bataille de Saint-Aubin-du-Cormier. François II de Bretagne est défait, 5 000 à 6 000 soldats bretons perdent la vie contre 1 500 français entrainant assez vite la capitulation de la coalition. Cette défaite scelle le mariage de la Bretagne à la France ; le roi donnera alors ordre de détruire le château.

Aujourd’hui, les visiteurs peuvent découvrir les vestiges des enceintes datant du XIII e siècle et du XIV e siècle. Le donjon reste l’élément le plus remarquable. En effet, le roi ordonna de n’en détruire que le versant ouest, pour symboliser le pouvoir de la France et la chute de l’État breton. Sur le domaine, on trouve notamment le Cormier, arbre rare en Ille-et-Vilaine qui a donné son nom à la commune. A proximité des ruines de l’ancienne chapelle, on trouve des marronniers d’Inde, des chênes pédonculés, des érables champêtres, des pins, ainsi qu’une remarquable tonnelle végétale formée de charmes. Un magnifique hêtre pourpre centenaire jouxte le donjon.

Un centre-ville historique dynamique

We Are News Orleans – Résidence mission 2018-2019

La place principale de Saint-Aubin-du-Cormier porte de nom de la tour qui se dresse en son centre, vestige du clocher de l’ancienne église paroissiale, la tour Alexandre Veillard. L’église actuelle, dernier monument construit dans le centre-ville historique entre 1899 et 1902, se trouve en arrière-plan et domine physiquement la ville.

La priorité donnée aux piétons, les multiples commerces et le marché hebdomadaire du jeudi, font de cette place un lieu vivant où les habitants et visiteurs aiment à flâner. Pendant la période estivale, la municipalité met en place une programmation éclectique et tout public. Cet événement appelé « Les soirées du Cormier » anime le centre-ville historique pour le plus grand plaisir des familles et des visiteurs de passage. Théâtre, contes, musique, bals, rencontres autour de la culture du Gallo… Il y en a pour tous les goûts !

Le site de l’étang, un espace naturel et de loisirs pour tous

Ce site constitue d’abord un lieu de promenade privilégié à proximité du centre-ville. Les cheminements rénovés en 2018, permettent aux piétons et cyclistes de faire le tour de l’étang. De la rive sud, les promeneurs pourront profiter d’un magnifique panorama sur le centre-ville historique et le site du château.

Situé à l’est, le jardin d’aventures ravira les enfants. Cet espace de jeu pour enfant unique en Bretagne, est composé d’un accrobranche en accès libre, d’un mini-château et d’un trône… Les visiteurs seront plongés dans l’univers des légendes et plus particulièrement celle “d’Ondine et le dragon”, légende spécialement écrite pour Saint-Aubin-du-Cormier.

On peut également citer cet espace naturel remarquable pour la pratique de la pêche. Ce spot réputé, héberge des truites et différentes espèces de poissons blancs.

Depuis l’été 2019, l’étang sert également pour des cours de paddle encadrés par les éducateurs sportifs de la base de plein air de Mézières-sur-Couesnon.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×